Dans son éditorial du mois de mars, Philippe Choquet, président de la FESIC, soulignait la vocation des écoles du réseau : être au service des jeunes et de la société et innover. Une mission qui résonne particulièrement dans le contexte de crise sanitaire actuelle.

Au-delà de la continuité pédagogique rendue possible grâce à l’investissement du corps enseignant, et des outils mis à disposition, les écoles et étudiants ont imaginé de nombreuses actions solidaires.

Les BDE et associations étudiantes sont mobilisés par maintenir du lien et concevoir des challenges à distance comme un tournoi en ligne #CovidOnline par le club PrestationGamingMultimedia d’ESEO. Les étudiants sont également nombreux à s’être rendus disponibles via la réserve civique #JeVeuxAider. Des écoles favorisent les agendas des étudiants secouristes pour rejoindre la réserve sanitaire. A l’ICAM divers engagements citoyens à l’initiative des étudiants comme 1lettre/1sourire pour manifester sa proximité à des résidents d’EHPAD. Suite à un Hackathon, un étudiant de l’ISEP a contribué à la mise en place de la plateforme SOSEquipements qui met en relation des professionnels et des établissements de santé avec des donateurs.

Les écoles ont distribué aux ARS, Hôpitaux, et centres de santé, des masques et équipements de protection dont ils disposaient. C’est notamment le cas de CPE Lyon, qui a livré aux Hospices Civils de Lyon 3000 masques FFP2/3, et les laboratoires (communs avec Lyon 1 et CNRS) des gants et blouses. L’ESA a donné 1 600 masques à l’ARS des Pays-de-la-Loire. Touchée par la crise en amont du confinement national, l’ESCOM Chimie a donné un du matériel aux pharmaciens de Compiègne pour concevoir un gel hydroalcoolique. Ainsi, une distribution de gel a pu être faite gratuitement dans les quartiers de la ville. La Fédération des Étudiants: « La Fédé » de l’IESEG a fait un don de 10 000€ à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

A Isen Toulon, c’est le Fab Lab avec TVT Innovation qui a été ré-ouvert par des bénévoles pour créer avec les imprimantes 3D des masques et visières de protection. A ISA Lille, 2 imprimantes 3D tournent à plein régime pour produire des visières et alimenter les centres hospitaliers de la région. Il en est de même à UniLaSalle grâce à leur découpeuse laser. ECAM Strasbourg, a répondu positivement à l’appel lancé pour la fabrication de valves destinées aux masques de plongée Décathlon. Ces derniers sont ensuite transformés en supports pour respirateurs artificiels.

A l’IESEG et UniLaSalle, des chambres/studios ont été mis à disposition du personnel soignant, pour leur permettre une plus grande proximité des hôpitaux.

Des initiatives d’accompagnement et de soutien sont également organisées dans les écoles. A distance, par les étudiants de Psycho Prat, via le service L’Espace Écoute & Accueil Psycho-Prat. Les alumni apportent également conseil et soutien. Autre initiative d’accompagnement des étudiants à l’ISIT avec l’écoute et l’accompagnement sophrologie – gestion de stress qui ont également été basculés à distance. A l’ISARA un psychologue coach est à disposition des étudiants.

La Fondation KEDGE débloque 100K€ de son fonds d’urgence pour ses étudiants en grande précarité. UniLaSalle et sa fondation propose un doublement exceptionnel de la dotation globale dédiée aux bourses et/ou prêts d’honneur, qui passe de 300 000 € à 600 000 € pour l’année scolaire 2020-2021.

A l’ESAIP, des étudiants se sont portés volontaires pour du soutien scolaire et de l’aide à la continuité pédagogique pour des élèves de l’élémentaire et du secondaires d’Angers.

Autres dispositif pour informer et rassurer les futurs étudiants : des ambassadeurs et une plateforme de discussion à distance à l’IESEG, des portes ouvertes virtuelles à l’ISEP

Le partage de la connaissance avec des webinaires animés par des enseignants chercheurs d’écoles comme sur les critères les plus attendus par les jeunes consommateurs, en matière d’alimentation à PURPAN. Mais également des moocs ouvert à tous, comme le MOOC Créative Box de l’ESSCA : comment structurer et construire un projet innovant.

PURPAN a créé un statut étudiant « soutien d’entreprise« , permettant ainsi aux étudiants de valoriser en ECTS leur implication dans une entreprise des secteurs considérés comme essentiels à la continuité de la Nation. Il peut s’agir d’une aide à l’exploitation agricole familiale par exemple.

Du côté des équipes permanentes, les directeurs et les services des ressources humaines sont à l’affût d’idées pour rendre plus aisée la poursuite du travail collectif à distance. Nous observons aussi un concours de photo en télétravail, des pauses café digitales, exercices pour les enfants des télétravailleurs, jeux, ou assistanat des télétravailleurs pris en charge par les équipes en sous activité. Des opportunités de montée en compétences par des formations à distance pour le personnel, des chartes de déconnexion pour concilier au mieux vie personnelle et vie professionnelle…

Les initiatives ne manquent pas pour créer de la valeur ajoutée collective !