Au même titre que le choix de la bonne orientation pour vos études, les réflexions concernant le financement de votre parcours dans une école supérieure ne doivent surtout pas être prises à la légère ! Comment faire pour s’y retrouver parmi toutes les aides en place ? Pouvez-vous prétendre à une bourse, une aide au logement ou à la mobilité pour vos études ? La FESIC vous permet d’y voir plus clair et vous donne tous les bons conseils sur les dispositifs accessibles pour les écoles de notre réseau.

Les bourses et aides d’Etat

Financer ses études en France grâce à une bourse obtenue en intégrant une école de la FESIC

L’ensemble des écoles de la FESIC, en contrat avec l’Etat via la qualification EESPIG, sont habilitées à recevoir des boursiers. Choisir une de nos écoles pour vos études supérieures, c’est donc pouvoir prétendre à une bourse sur critères sociaux, délivrée par le CROUS. Les bourses d’Etat sont calculées sur la base de plusieurs aspects : les revenus de votre foyer fiscal, le nombre d’enfants à charge fiscale de la famille et des critères d’éloignement (distance entre votre lieu d’études et votre domicile).

Comment s’y prendre pour demander et obtenir une bourse d’Etat ? Avant tout, il faut créer votre Dossier Social Etudiant sur le site du CROUS, en choisissant l’académie dont dépend l’école dans laquelle vous poursuivrez vos études. La période de dépôt des demandes s’étend chaque année entre janvier et mai pour la rentrée suivante. Il est important de remplir la demande de DSE dans les délais, même si vous n’avez pas tous les éléments d’appréciation de votre situation (il n’est pas nécessaire d’attendre les résultats d’examens ou d’admission). Si vous n’avez pas constitué votre DSE dans les délais, votre dossier sera malgré tout examiné et traité, mais le paiement de la bourse pourra être retardé et ne s’effectuera que lorsque votre dossier sera complet. Cette démarche est à renouveler chaque année.

Financer ses études : comment faire pour connaître le montant de vos bourses ?

Plusieurs échelons vous permettent d’estimer le montant de la bourse sur critères sociaux à laquelle vous pourrez prétendre pour vos études supérieures. En vous rendant sur le site du Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires (CNOUS), vous aurez la possibilité d’effectuer une simulation et d’estimer le montant de votre aide, à partir des informations concernant votre future formation.

L’aide au mérite pour encourager les meilleurs étudiants à poursuivre leurs efforts

Complémentaire à la bourse sur critères sociaux, il s’agit d’une aide supplémentaire pour les étudiants les plus méritants. L’aide au mérite est offerte aux boursiers, détenteur de la mention « Très Bien » au baccalauréat. Cette aide est versée pendant trois années au maximum si l’étudiant observe, les règles d’assiduité aux cours. A l’issue du 1er cycle, seuls les meilleurs éléments se verront attribuer à nouveau l’aide au mérite en master.

L’aide d’urgence pour les étudiants : une alternative pour financer ses études

Afin de favoriser l’accès des études supérieures au plus grand nombre, votre CROUS vous permet de bénéficier d’aides spécifiques. Deux formats différents sont en place pour cette aide d’urgence : une aide ponctuelle pour résoudre des difficultés financières passagères ou une aide annuelle pour apporter une solution à des difficultés financières récurrentes et durables.

Etudiants étrangers : des aides pour venir étudier en France

Les institutions publiques françaises et le programme Erasmus+ offrent de nombreuses bourses aux étudiants étrangers pour les aider à financer leurs études en France et en Europe. Le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la recherche attribue également des bourses sur critères sociaux à certains étudiants étrangers. Pour y être éligibles, ils doivent résider en France depuis au moins deux ans et y avoir domicilié leur foyer fiscal. Certains établissements d’enseignement supérieur proposent des programmes de bourses aux étudiants étrangers qui intègrent leurs formations. Le ministère français des affaires étrangères attribue également des bourses aux étudiants étrangers. Campus Bourses vous permet d’obtenir des informations sur les bourses proposées aux étudiants étrangers.

Les aides au logement pour les étudiants

Différentes aides au logement existent, que ce soit celles gérées par la Caf, celles proposées par Action Logement ou encore les dispositifs au niveau local. Pour bénéficier d’un logement dans une résidence CROUS, vous devez en faire la demande dans votre Dossier Social Etudiant. Les logements en résidences CROUS sont attribués selon les mêmes critères sociaux que les bourses, ces appartements chambres et studios sont prioritairement aux boursiers. En fonction des places disponibles, les étudiants non boursiers peuvent également être admis en résidence universitaire.

Pour vous aider à payer votre loyer et vos charges, vous pouvez bénéficier d’aides au logement (APL, ALS, ALF), versées par la Caisse d’allocations familiales (Caf). Pour établir votre budget, faites une simulation de l’aide au logement à laquelle vous pourriez avoir droit.

Pour les alternants, Action Logement propose Mobili-Jeunes, une subvention permettant de prendre en charge une partie du loyer (entre 10 € et 100 € maximum) chaque mois et pendant un an. La garantie Visale, offre aux étudiants de 18 à 30 ans, sans conditions de ressources, une caution locative gratuite pour tout type de logement. Visale se porte garant auprès de votre bailleur. Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL), fournit une aide plus globale aux personnes en difficulté, sous forme de prêts ou de subventions.

Faire vos études dans une autre académie : des aides existent

Parce qu’étudier loin de chez soin ne va pas de soi, des dispositifs existent pour financer la poursuite de vos études dans d’autres académies que votre académie d’origine. L’objectif de ces systèmes ? Faciliter le choix de l’école et de la formation qui vous conviennent pour la concrétisation de votre projet et la réussite de votre insertion professionnelle.

Aide à la mobilité Parcoursup

Il s’agit d’une aide de 500€ pour les futurs étudiants qui ont bénéficié d’une bourse sur critères sociaux et qui souhaitent s’inscrire, via Parcoursup, dans une formation située hors de leur académie de résidence. En savoir plus

Aide à la mobilité Master

Il s’agit d’une aide financière de 1 000 € répartie sur 10 mois à destination des étudiants boursiers qui ont validé une licence et qui intègrent un master dans une nouvelle académie. En savoir plus

L’aide à la mobilité internationale pour les étudiants

International communication concept

Les écoles de la FESIC croient fortement aux expériences internationales pour un enseignement pédagogique riche et de qualité, permettant de préparer idéalement les étudiants aux défis de leur future vie professionnelle. Face aux frais nécessaires pour financer ces périodes à l’étranger, des solutions ont été mise en place au niveau national comme au sein des différents territoires.

La bourse Erasmus+, une aide bienvenue pour les périodes d’études à l’étranger

Bien connu des étudiants, le programme Erasmus+ favorise les expériences enrichissantes grâce à des périodes comprises entre 3 mois et 1 an au sein d’un établissement situé dans un pays européen et membre du dispositif. Pleinement intégrées dans la validation de vos études supérieures en France, ces périodes à l’étranger (études ou stages) peuvent faire l’objet d’une bourse Erasmus +. Le montant de la bourse varie suivant votre destination et la durée de votre séjour. Chaque établissement définit ses procédures et son calendrier. Renseignez-vous auprès du bureau international de votre établissement, qui vous informera des démarches pour obtenir cette bourse.

Bon à savoir : vous pouvez bénéficier d’une bourse pour la mobilité de votre commune, votre département ou votre région. Renseignez-vous auprès de vos collectivités locales pour savoir si elles proposent une telle bourse et quels sont les critères d’attribution.

Les prêts

Prêt étudiant : et si vous pensiez au prêt à taux zéro ?

Si les bourses constituent une solution pour de nombreux étudiants, des systèmes de prêts existent également pour vous donner accès à des financements dont vous pourriez avoir besoin pour vos études. Le prêt à taux zéro fait partie des solutions à étudier pour couvrir une partie de vos frais de scolarité, dans la limite de 1 000 € par an. Attention toutefois : les prêts à taux zéro nécessitent généralement le recours à des cautions demandées par les banques. De nombreux autres organismes bancaires proposent des prêts aux conditions avantageuses, spécialement pensés pour les étudiants, avec des remboursements qui débutent dès votre entrée dans la vie active. A noter que les écoles de la FESIC concluent souvent des accords avec les réseaux bancaires  pour avoir des taux préférentiels, compte tenu de la qualité des diplômes délivrés et de la rapidité de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

N’hésitez pas à interroger les équipes administratives des écoles sur les dispositifs en place !

Prêt étudiant garanti par l’Etat : comment en bénéficier ?

Les conditions pour l’obtention d’un prêt étudiant garanti par l’Etat sont attractives et permettent de toucher un nombre important d’étudiants. Aucune condition de ressources et aucune caution n’est demandée pour ce prêt qui peut atteindre jusqu’à 20 000 €. Au même titre que les prêts bancaires étudiants classiques, le remboursement peut s’effectuer de manière différée, après la fin de vos études.

Les aides proposées par les écoles

Des bourses et aides internes sont proposées par les écoles de la FESIC

Des bourses, prêts et aides ponctuelles

Les initiatives des écoles de la FESIC sont nombreuses pour soutenir les projets d’études de leurs étudiants. En voici quelques exemples. Face à une augmentation des demandes de bourses, l’EDHEC a lancé un Fonds d’urgence en avril 2020, afin de soutenir les étudiants en grande difficulté. Des prêts peuvent être avancés par l’école, ou via une fondation partenaire. C’est le cas des prêts d’honneur de la Fondation Féron-Vrau pour les étudiants de l’ICAM. Certaines écoles comme l’IESEG, proposent un prêt d’honneur à taux 0%, un prêt avec caution de l’école, ou une bourse interne qui peut venir en complément des bourses d’Etat. Des bourses au mérite sont également souvent proposés aux étudiants les plus méritants. Par exemple pour les primo entrants UniLaSalle, ayant obtenu une mention Très Bien au diplôme qui leur a permis d’intégrer UniLaSalle : 70% des frais de scolarité sont pris en charge en 1ère année, 40% en 2ème année sous conditions.

Des frais de scolarité modulés

Les écoles de la FESIC conscientes du coût significatif des études, proposent une souplesse dans les modalités de paiement des frais de scolarité ou des réductions pour certains étudiants en difficulté. Par exemple, l’ESSCA, école de management EESPIG de la FESIC, renforce sa volonté d’ouverture avec la mise en place des frais de scolarité modulés en fonction des ressources de chaque famille dès la rentrée 2021/2022. Pour en savoir plus

Initiatives associatives

Autres aides pour financer ses études via des fondations

 

  • La Fondation Georges Besse soutient des élèves à haut potentiel engagés dans des filières scientifiques et scolarisés en France, qui souhaitent devenir ingénieur(e) en dépit de leurs difficultés matérielles. Elle apporte à ses lauréats non seulement un soutien financier pour leurs études, sous forme de bourses, mais aussi un accompagnement personnel.
  • La Fondation Marcel Bleustein-Blanchet de la vocation, permet à de jeunes entre 18 et 30 ans d’obtenir une aide financière pour atteindre leur vocation. Boulanger, astrophysicien, pilote, chercheur, artisan, musicien…
  • L’Association Des Territoires aux Grandes Ecoles, partenaire de la FESIC, propose des bourses pour les jeunes issus de milieu rural en partenariat avec des entreprises locales.

Les initiatives sont nombreuses en France et au niveau local. N’hésitez pas à en parler autour de vous, il existe peut-être un dispositif d’aide pour financer vos études tout près de chez vous !

Stages, alternances et Juniors entreprises

Stages, alternances et Juniors Entreprises : des solutions pour financer ses études et enrichir son expérience

Les établissements de la FESIC se donnent pour mission de préparer les étudiants à une insertion professionnelle réussie. Ils forgent leurs capacités d’autonomie et de décision, grâce à une pédagogie qui allie connaissances académiques, savoir-faire métiers et accomplissement personnel. De fait, les établissements de la FESIC sont particulièrement en liens avec le monde professionnel : une opportunité pour les étudiants de financer leurs études tout en continuant à apprendre !

Stage et apprentissage : l’alternance, un moyen utile et efficace de financer ses études

Le contrat d’apprentissage est un bon moyen de financer ses études :  vous percevez un salaire et les frais de scolarité sont pris en charge par l’Entreprise qui vous accueille. Renseignez-vous sur les programmes en apprentissage proposés par les écoles de la FESIC. Lors de votre scolarité dans une école de la FESIC vous devrez réaliser des stages. L’employeur qui accueille un stagiaire doit lui verser une gratification horaire minimale quand il est présent dans l’organisme plus de 308 heures pendant la même année d’enseignement. Aussi, compte tenu des partenariats entre les écoles et les entreprises et la forte demande de profils d’étudiants d’écoles de la FESIC, les indemnités de stage sont souvent plus élevés que le montant minimum : n’hésitez pas à négocier en valorisant votre expertise et votre formation d’excellence !

Des jobs étudiants à valeur ajoutée sur les campus

Les écoles de la FESIC soutiennent l’emploi étudiant à valeur ajouté sur les campus. Renseignez-vous auprès de votre établissement pour connaître les emplois proposés aux étudiants. De nombreuses aides locales sont possibles, n’hésitez pas à contacter votre Région ou ville. Mais aussi les services d’action sociale des mutuelles et caisses de retraite.

Les Juniors Entreprises : une expérience professionnelle et un revenu

Les étudiants de l’ESSEC créent en 1967 la première Junior-Entreprise en France. Le concept est simple : des étudiants engagés et investis, désireux de se professionnaliser avant la fin de leurs études réalisent des projets pour des professionnels, comme de réels junior-consultants travaillant pour un cabinet de conseil. Les rémunérations sont individuelles ou collectives. Les Juniors Entreprise des écoles de la FESIC sont classés parmi les meilleurs et de nombreuses entreprises et collectivités font appel à elles. Alors pourquoi pas vous !