La FESIC salue le travail du Comité STRANES dont le rapport, présenté au président de la République, le 8 septembre 2015, préconise plusieurs mesures intéressantes.

Les établissements de la troisième voie (privés non lucratifs, en contrat avec l’Etat, labellisés EESPIG par le ministère), sont en mesure d’apporter leur contribution à la mise en œuvre de la STRANES en accueillant, dans des conditions de qualité et de sérieux qui sont déjà les leurs, une partie des nombreux étudiants que l’enseignement supérieur français devra gérer dans les prochaines années.

Mais Jean-Philippe AMMEUX, président de la FESIC, regrette que les établissements de la troisième voie, les EESPIG, n’aient leur place qu’en fin du chapitre sur l’enseignement supérieur privé et non dans un chapitre propre qui consacrerait ce secteur partenaire.

Il est temps de ne plus simplement opposer public et privé mais de développer tout ce qui peut renforcer le partenariat public-privé de que promeut la FESIC depuis de nombreuses années.

Pour plus d’informations:

X