Il y a 50 ans, Norbert SEGARD créait la FESIC. Son ambition : fédérer les établissements d’enseignement supérieur catholiques pour promouvoir une vision de la formation fondée sur l’humanisme chrétien. Depuis sa création, la fédération mène des actions au service de ses membres qui en fait un lieu d’échanges et de coordination.

Historique de la FESIC

Depuis sa création, la fédération mène des actions au service de ses membres qui en fait un lieu d’échanges, de coordination et de convivialité. Elle défend et représente leurs intérêts auprès des pouvoirs publics, dont elle est devenue un interlocuteur privilégié.

Au fil des années, le dialogue ouvert par la FESIC avec les pouvoirs publics a permis de réelles avancées. En 2002 est signé le protocole LANG-FESIC, reconnaissant les missions de service public de nos écoles. En 2013, la création de la qualification d’établissement d’enseignement supérieur d’intérêt général (EESPIG), voulue et proposée aux parlementaires par la FESIC,  est une victoire importante. Par cet acte, l’État reconnaît la position particulière des établissements privés associatifs dans l’enseignement supérieur, véritable tiers-secteur, ainsi que leur participation aux missions de service public.

Aujourd’hui les 26 grandes écoles de la FESIC forment 65 000 élèves dont 81% des diplômés obtiennent leur premier emploi en moins de 3 mois. Qualité de la formation, reconnaissance par l’Etat et label EESPIG sont autant de succès qui permettent d’envisager l’avenir avec sérénité. Ces succès permettent d’envisager l’avenir avec sérénité : « On travaille pour nos jeunes car ce sont eux l’avenir », conclut Philippe CHOQUET, président de la FESIC et directeur général d’UniLaSalle.