A l’issue des élections étudiantes dans les CROUS, qui se sont tenues du 13 au 29 novembre dernier, les listes de la FAGE ont obtenu près de la moitié des voix et 83 sièges aux CROUS régionaux (devant l’UNEF, en forte baisse, et l’UNI).

Le taux de participation national s’est élevé à 6,24 %, contre 7,46 % en 2016. Cela représente un électorat de près de 160 000 étudiants, un nombre comparable à celui des étudiants présents dans les EESPIG, toutes formations confondues… En janvier, ces élus régionaux éliront les représentants étudiants au Conseil d’Administration du CNOUS.

Les prochaines élections des CROUS se tiendront en 2020. D’ici là, il semble donc important de trouver les moyens de mobiliser les étudiants des écoles FESIC, afin que ce temps électoral ne se fasse pas sans eux.

Avoir des relais parmi les élus étudiants paraît essentiel, afin que la réalité des établissements FESIC soit mieux prise en compte (au sein des CROUS en particulier). Le développement d’un partenariat avec le BNEI, pour les écoles d’ingénieurs, suit cette logique.

De gauche à droite: Brice PUGENC, président sortant du BNEI; Elisabeth CREPON, présidente de la CTI; Marc VENTRE, président de l’IESF; Germain COMERRE pour la FESIC. Congrès du BNEI les 15, 16 et 17 novembre 2018.