La FESIC, force de proposition pour l’avenir de l’enseignement supérieur français

Réuni ce mercredi 5 juillet 2017 à Paris, à l’IESEG (La Défense), le Conseil d’administration de la Fédération des établissements d’enseignement supérieur d’intérêt collectif (FESIC) a dressé le bilan des actions et propositions concrètes défendues par la fédération durant la campagne électorale.
A cette occasion, le Président Jean-Philippe Ammeux a également énoncé les priorités à brève échéance de la fédération : la promotion du modèle EESPIG, la révision des critères d’attribution des subventions aux établissements, le maintien de la part barème issue de la taxe d’apprentissage et l’expérimentation de la proposition de « PARC à la française » dès 2018

Le conseil d’administration du 5 juillet a été l’occasion pour Jean-Philippe Ammeux, Président de la FESIC, de partager avec ses pairs le bilan des actions menées par la fédération.
Se félicitant de la reconnaissance du modèle FESIC à travers la création, dans la loi ESR de 2013, de la qualification EESPIG (Etablissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général), Jean-Philippe Ammeux a tenu à revenir plus spécifiquement sur les actions menées pendant la campagne électorale de 2016/2017 durant laquelle la FESIC s’est attelée à faire entendre la voix des établissements d’enseignement supérieur privés associatifs.

Pour plus d’informations vous pouvez télécharger le communiqué de presse

Site internet : www.fesic.org
Twitter : @FESIC_EESPIG